Balade au pays des kangourous…

Après Brisbane nous avons  attaqué la deuxième grosse partie de notre road trip ( 1300 km devant nous).

Nous avons récupéré notre camping-car après 3 jours en appartement, pour partir vers Noosa, petite ville balnéaire entre mer et rivière, bordée de belles maisons,
chacune possède son petit bout de plage et son ponton privé! Pas pour nous qui sommes en « camping sauvage ». Morgan n’a pas résisté à je cite : « l’appel des vagues » … pendant que nous profitions de la plage (avec un pull car temps pas top).

Puis nous avons repris la route jusqu’à Hervey Bay, arrivée en fin d’aprem pour trouver un loueur de 4×4 pour aller à Fraser Island, la plus grande île de sable au monde !! Journée de fou ce samedi (j’ai fait une entorse à mon côté écolo!!). Il n’y a pas de goudron sur l’île, les « routes » sont des chemins semés d’ornières, et « l’autoroute  » est la plage!!! Sensations fortes garanties et interdiction d’y aller sans 4×4. Franchement c’était énorme de conduire sur la plage et dans les sentiers !! À l intérieur il fallait avoir le cœur bien accroché, les filles étaient à fond !!!! Les décors sont magiques, entre la forêt, le lac, la rivière dérivante, l’épave du Maheno ( échoué en 1935) les dingos ( cette île est un des derniers endroit en Australie ou il reste des dingos pur souche) et on a eu la chance d’en voir un grâce à Loula qui guettait sans cesse 🙂

Les 2 jours suivants nous nous sommes arrêtés à Agnes Water, dans un petit camping devant la plage, encore un petit paradis ( on a eu du mal à en repartir), des vagues parfaites (pour les débutants comme les confirmés), pas un bruit le soir hormis le bruit des vagues, ni le matin (sauf le chant des oiseaux), pas une lumière artificielle d’où un ciel super étoilé, un tout petit bourg… Enfin un lieu ou nous pourrions restés 15 jours…

Avant de quitter la ville nous avons fait un saut chez un couple qui recueille des kangourous orphelins, très intéressant, instructif et touchant… Les kangourous sont nourris au biberon, ils ont fabriqué des poches pour remplacer celle de leur maman…. Ils sont « élevés » en totale liberté et sont  libres de partir quand ils sont prêts, certains reviennent tous les jours, d’autre quelques fois par semaine et certains juste une ou deux fois dans l’année. On n’a pas résisté à les caresser et à tenter un selfie ( plutôt réussi pour Morgan 🙂 )

Mardi nous avons roulé toute la journée, pour arriver le soir à Eungella National Park, le territoire des ornithorynques ( malheureusement, malgré notre patience, nous n’avons vu que des tortues, et nuit dans un bush camp en haut de la vallée, complètement perdu dans la forêt… Le matin nous y avons découvert de magnifiques cascades, même si l’eau claire était tentante, plusieurs panneaux déconseillent la baignade car trop de sangsues ( et oui l’Australie réservé de belles surprises !!), chouette rando de 2h, ou nous avons croisé un serpent (Morgan a fait un bond en tombant nez à nez avec) et un iguane plutôt énorme, ainsi que des oiseaux de toutes les couleurs ( leurs cris dans la forêt ou tu ne croises personne sont limite flippants par moment:-) ).

Actuellement nous sommes à Airlie Beach qui est plus un point de départ pour les Îles qu’une ville de bord de mer agréable comme nous avons pu en faire précédemment. De plus la baignade est interdite à cause des  méduses (brûlures souvent mortelles) ! Heureusement il y a quand même le lagon artificiel qui permet une petite baignade rafraichissante.

Plus que 600km avant Cairns…..

Bises à tous.

1 réponse

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *