Cambodge : Les temples d’Angkor

Nous voici donc à Siem Reap pour 1 petite semaine afin de pouvoir visiter les temples d’Angkor. La ville en elle-même n’a pas grand chose, il faut prendre des vélos (ou plutôt un genre de scooter électrique ) pour visiter les alentours, en revanche nous y avons découvert de très bonnes adresses pour dîner des plats khmers (et parfois français)… Concernant les temples les photos parlent d’elles même, c’est magique.. Pour pouvoir jouir de cette sensation d’être seuls sur les sites il faut se lever tôt (nous sommes arrivés la 1ère fois à 6h ( bon malheureusement les sites n’etaient accessibles qu’à 7h15!!!!), nous avons pu tout de même nous balader autour et y être quasiment seuls ensuite à l’intérieur. La 2ème matinée on était à l’heure, le bonheur jusqu’à 10h30/11h au plus tard … en revanche après c’est l’enfer… des dizaines de bus entiers arrivent .. nous rentrions donc à ce moment là se reposer à la guesthouse et ressortir en fin de journée, de plus il fait très très chaud entre 11h et 17h. En visitant une petite expo sur le patrimoine khmer nous avons participé à une expérience  » seeing in the dark », guidés par un aveugle, dans une pièce totalement plongée dans le noir, il fallait traverser une rue au milieu d’un marché reconstitué. L’expérience est assez émouvante, et déstabilisante, on se met l’espace de quelques minutes dans la peau d’une personne non-voyante. Le tout à été créé par l’ONG Krousar thmey , ONG crée par « benito » il y a 28ans, qui a mis en place des centres d’accueil pour « les enfants des rues », des maisons familiales et des centres d’accueil pour enfants sourds ou aveugles. Grâce à la création du braille khmer et au développement de la langue des signes cambodgiennes, les enfants handicapés bénéficient pour la première fois d’une éducation. Le dernier soir nous avions réservé des places pour le cirque Phare Ponleu Selpak ( ONG locale qui permet à des jeunes dont le talent et la détermination leur ont permis de prendre une revanche sur la vie). Le spectacle aborde des histoires sur des thèmes forts dans la tradition cambodgienne, sur les malheurs dont ils ont soufferts, il allie les performances acrobatiques, la musique et la danse ( les cirques en France devraient en prendre de la graine).

Nous avons quitté le Royaume du sourire pour une rapide escapade en Chine.
À très vite

1 réponse

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *